Balades
Balade n°97 - Du métro Télégraphe au métro Porte de Vincennes

Balade n°97

Du métro Télégraphe au métro Porte de Vincennes

 

Départ de la balade devant le métro Télégraphe.

 


Prenez la rue du Télégraphe. Entrez dans le cimetière de Belleville sur la gauche.

L’un des promoteurs des salles obscures.
 

 


Les quarante gardes (difficile).

 

 

Sortez du cimetière et tournez à gauche rue du Télégraphe. La rue du Télégraphe était une ancienne rue du village de Belleville. Elle fait référence à un télégraphe installé ici par Chappe en 1792. C’est aussi l’endroit urbain le plus haut de Paris (128,50m).
Au carrefour, tournez à gauche rue du Borrego. Elle porte le nom d’une victoire de Napoléon III lors de l’expédition du Mexique en 1862.
Tournez à droite passage Gambetta.
Cherchez Neptune.

 

 

 

 

Tournez à droite rue St Fargeau, puis à gauche rue Henri Poincaré
Repaire de musiciens ?

 


Tournez à gauche rue Pelleport, puis à droite rue Henri Poincaré.
Continuez tout droit dans la rue de l’homme volant.

 


Tournez à gauche passage Perreur.
Cherchez Rivollet.

 

 


Montez les escaliers puis tournez à droite rue de la Dhuis.
Au carrefour, tournez à gauche Villa Etienne Marey.
Signe du zodiaque, symbole de la Justice ou maçonnique.




Sortez de la villa et continuez rue Etienne Marey.
Arrivé (s) sur la place Octave Chanutes, tournez à droite rue du capitaine Ferber.
Traversez la rue Belgrand et prenez la rue Pelleport en face. La rue Pelleport porte le nom d’un général.
Tournez à gauche rue des Lyanes. Au n° 6 de la rue débouche la cour des Lyanes. C’est un des derniers témoignages du Paris industrieux des faubourgs, regroupant quelques artisans du fer, aujourd’hui particulièrement attachant.
Robot de l’espace.


 

 

 

Tournez à droite rue de Bagnolet.
Remarquez les anciennes maisons du village de Bagnolet, au n°145.
Cherchez la Folie.

 

 

Tournez à gauche rue des Balkans, puis à droite rue Victor Segalen, en la prenant à gauche.
Tournez à droite rue Riblette. Tournez ensuite à gauche rue St Blaise, ancienne rue principale du village de Charonne. Empruntez ensuite, sur votre droite, le passage des Deux Portes, qui est un bel exemple de réhabilitation.
Continuez rue Galleron en face, puis à gauche rue Florian., puis tournez à droite rue Vitruve.
Ce dernier était un architecte romain du 1er siècle avant JC.  C'est de son traité, De Architectura, que nous vient l’essentiel des connaissances sur les techniques de construction de l'Antiquité classique.

Traversez la rue des Pyrénées et continuez rue Vitruve. Tournez à gauche rue des Orteaux.
Ce nom vient d’un ancien mot, Horteaux, dérivé lui-même du latin hortus (jardin), qui confirme la présence dans cet arrondissement de nombreux jardins, vergers et potagers, jusqu’au XIXè siècle. La rue des Maraîchers en est aussi un témoignage.
Dirigez-vous ensuite vers le Père.

 

Tournez à droite rue des Haies.
Pour rendre le facteur heureux (difficile).


 

Tournez à gauche rue de la Réunion.
Les deux lions cornus (difficile).

 

 

 

Novotel local.

 



Traversez la rue d’Avron, et prenez la rue Tolain en face. Tournez ensuite dans la rue des Grands Champs. Après Dieu, peut-être l’entrée du paradis ?

 


Logiquement, ce doit être le 54.

 

Tournez à gauche rue de Buzenval. Traversez la rue de la Plaine, et continuez rue de Buzenval. Entrez dans le square Sarah Bernhardt à gauche.
Cherchez l’homme à la lyre.

 

 

Sortez du square à droite des jeux pour enfants, côté rue de Lagny, et prenez cette rue à gauche.
Tournez à droite rue Mounet-Sully.

Vous êtes arrivé (s) au métro Porte de Vincennes.