Accueil
Solution n°28 - Derrière les Grands boulevards

Solution n°28
-
Derrière les Grands boulevards



Vous aussi, vous aimez, j'en suis certain, flâner sur les grands boulevards. Mais connaissez-vous vraiment leur face cachée ?

Départ: Métro Grands Boulevards (c'est normal). Prenez la rue du Faubourg Montmartre.

 
Si vous n'avez pas peur de boire le bouillon...
Bouillon Chartier, au fond de la cour, à gauche. On y mange très correctement et pour un prix modique. Allez-y pour le cadre 1900, mais pas pour la tranquillité...

 
Une cité où il fait bon aller
Entrez dans la Cité Bergère, en face de vous.

Et maintenant, surprise! Comptez les hôtels des deux cités.
Il y en a dix! Oui, vous avez bien lu! L'hôtel Victoria, l'hôtel de la Cité Bergère, l'hôtel des Arts, l'hôtel Corona, l'hôtel Mondial, l'hôtel Aston, l'hôtel Rex, l'hôtel de la Cité Rougemont, l'hôtel Comprador, et l'hôtel d'Espagne. L'hôtel du Brésil, quant à lui, est situé au 25 rue Bergère.
 

Ca s'est passé le 26 septembre 1870, et c'est écrit.
Au fond de la Cité Bergère, au-dessus de l'hôtel Aston, un mascaron au 3è étage porte l'inscription "Le 26 9bre 1870". Peut-être la date de construction de l'immeuble?

Avis aux voitures !
Passez le porche sous l'hôtel Aston. Vous entrez dans la Cité Rougemont. Retournez-vous et levez le nez en l'air. Au dessus du porche, deux panneaux mentionnent: "Les voitures doivent passer au pas" et " Entrée interdite aux voitures lourdes et non suspendues".

Retournez sur vos pas dans la Cité Bergère, puis tournez à droite.  Traversez la rue et prenez la rue du Maréchal Mortier, duc de Trévise.

Fait en 1846
Ce texte est gravé au 1er étage de l'immeuble à l'angle de la rue de Trévise et de la rue Bergère Le texte exact est "L E F Fait en 1846". Mystère... Je pense à un graffiti comme on aimait en faire à l'époque L E F signifierait peut-être Louis Empereur des Français. Allusion à Louis-Napoléon Bonaparte, qui deviendra effectivement Empereur le 2 décembre 1851, soit quelques années après ce graffiti politique.

Le père et ses deux filles ?
Trois têtes sculptées, dont celle d'un homme mûr et celles de deux jeunes filles, au 2è étage du 5 rue de Trévise.

Tournez à gauche rue de Monthyon. Continuez en face vers l'immeuble Art Déco.
Tournez à droite rue de la Boule Rouge, en face de l'hôtel Mercure.

Leur métier: transporter.
Ancienne entreprise Générale de Transport Maritime et Terrestre E A Kimpton. Enseigne au 22 rue Richer.

Des MV bien mystérieux
Des monogrammes MV entrelacés sont gravés sur la façade du 19 rue Richer. Sans doute les initiales du propriétaire de l'immeuble. C'était souvent le cas à l'époque.

Cherchez Anatole.

Tournez à gauche rue Richer, vous trouverez un médaillon précisant qu'Anatole de la Forge est né dans cette maison le 2 avril 1820. Anatole de La Forge entame sa carrière dans la diplomatie comme chargé de mission à Madrid. Démissionnaire en 1848, il entre dans le journalisme politique et mène dans L'Estafette et dans Le Siècle de vigoureuses campagnes en faveur des idées républicaines. Le 4 septembre 1870, lors de la guerre franco-allemande, il devient préfet de la défense nationale. Il s'acquiert le nom de « défenseur de Saint-Quentin » pour avoir repoussé, avec l’aide de sa garde, une colonne de soldats prussiens venue envahir et occuper la ville, le 8 octobre 1870. Député de la Seine de 1881 à 1889, il est vice-président de la Chambre. Il se donne la mort dans la matinée du 6 juin 1892, à l'âge de 71 ans. Sa sépulture au cimetière du Père-Lachaise, érigée par Louis-Ernest Barrias grâce à une souscription nationale, porte l'inscription : « À la mémoire d’Anatole de La Forge, le vaillant défenseur de Saint-Quentin, le fidèle défenseur de la démocratie"

 Tournez à droite rue Bleue, puis à droite rue du faubourg Poissonnière.
Tourner à droite rue Manin

Cherchez l'arbre canadien. 
Erable sycomore dans le petit square rond, cité de Trévise.

Tournez à droite rue Bleue, puis à droite rue du faubourg Poissonnière.

Une vraie fauverie. Comptez-les.
4 lions, dont deux en cuivre, sculptés sur la porte du 58 rue du faubourg Poissonnière.

Un peintre y est mort
Corot est mort en 1875 rue du faubourg Poissonnière. Une plaque le rappelle au n° 56.

Une petite visite à Ambroise s'impose.
Tourner à droite, sous le porche, rue Ambroise Thomas.

Cherchez le barbu
Tête sculptée au fond de la rue Ambroise Thomas, sur un mur, au fond de l'impasse.

Combien d'étoiles de David ?
Il y en a 8, sur la façade du 6 rue Ambroise Thomas.

Prenez à droite la rue du Conservatoire. Ici, il y a de l'électricité. Parole.
Une plaque mentionne "Electricité", au 8 rue du Conservatoire.

Femmes au boulot
Quatre femmes soutiennent le bacon du 9 rue du Conservatoire.

Profitez-en pour visiter l'église Ste Cécile. Elle est superbe.

Pépinières de talents. La Fantastique y fut créée.
Sur le mur du Conservayoire, une palque indique, entre autres, que Berlioz y créa la Symphonie Fantastique.

CNE
Comptoir National d'Escompte. Monogramme entrelacé au 2è éatge de l'immeuble à l'angle de la rue Bergère et de la rue du Conservatoire.

Tournez à gauche rue Bergère, puis à droite rue de l'Echiquier. Les Polonais sont là.
Eglise Ste Marie, au 47 rue de l'Echiquier, rite Vieille catholique Mariavite

On ne peut pas dire qu'ils ont le sourire !
Deux têtes sculptées, particulièrement sévères, se scrutent au 43 rue de l'Echiquier.

A la gloire de Bacchus !
Des grappes de raisin monumentales sont sculptées sur la façade du 38 rue de l'Echiquier

Dirigez-vous vers la ruche
Une ruche est sculptée en face de vous, au 23 boulevard Bonne Nouvelle

Prenez la rue du Conseiller
Continuer le boulevard Bonne Nouvelle à droite, puis touner à gauche rue Thorel.

Tournez à droite vers l'astre de la terre, et cherchez le nettoyeur.
Tourner à droite rue de la Lune. Au n° 37, une enseigne rappelle le souvenir de "La Générale. Fondée en 1842, maison castrique, nettoyage de glaces et verres".

Reprenez à droite la rue Poissonnière, puis à gauche le boulevard Poissonnière. Cherchez le passe-muraille.
Une tête dépasse du mur, au 5 boulevard Poissonnière.

Gaumont (si,si, vous connaissez: les cinémas !) y a travaillé
Sur la façade de l'immeuble "architecture industrielle" du 7 boulevard Poissonnière, le G de Gaumont est sculpté.

Prenez le sentier
Tournez à gauche rue du Sentier

Un fabricant de tissus et de velours, dans ce quartier, c'est banal.
Enseigne au 32 rue du Sentier.

Prenez à droite rue des Jeûneurs. Cherchez le petit train.
Des rails sont apparents au 36 rue des Jeûneurs. Ils devaient servir au transport des ballots de tissu.

Une roue qui ne tourne pas
Dans un mascaron au 40 rue des Jeûneurs, une roue est sculptée, ainsi que le monogramme WM.

L'homme-lion
Au-dessus du 46 rue des Jeûneurs, une tête d'homme est recouverte d'une peau de lion.

Tournez à droite rue Montmartre. Empruntez le passage.
Passage des Panoramas, au 151 rue Montmartre.

 

Traversez le passage jusqu'au boulevard.  Vous êtes arrivé(e)(s).

 

 

LAISSEZ-VOUS TENTER PAR DES BALADES NUMÉRIQUES
 

Depuis votre téléphone mobile ou votre tablette, jouez en famille ou entre amis à redécouvrir Paris de manière ludique, grâce à mon partenaire numérique Foxie !

- durée : 2 à 3 heures selon votre rythme,

- accessible à tous, même les enfants,

- bénéficiez des dernières technologies numériques : par exemple la motion capture (technologie permettant de rendre « vivants » des éléments de décor, telles des statues)

 

GooglePLay 300x100C'est par ici !APP STORE

SOYEZ LES PREMIERS
INFORMÉS

 

 

 

Restez informés des dernières nouveautés et balades de Paris le nez en l'air !