Solutions
Balade n°97 - Du métro Télégraphe au métro Porte de Vincennes - solution

Balade n°97

(solution)

Du métro Télégraphe au métro Porte de Vincennes

 

Départ de la balade devant le métro Télégraphe.

 


Prenez la rue du Télégraphe. Entrez dans le cimetière de Belleville sur la gauche.

L’un des promoteurs des salles obscures.

La tombe de Louis Gaumont, promoteur du cinématographe, se trouve à droite de l’allée principale, dans laquelle vous vous trouvez.


Les quarante gardes (difficile).

 

Sur le petit obélisque situé dans la 2ème allée à droite de l’allée principale, sont gravés les noms de quarante gardes républicains morts le 25 mai 1871, pendant la Semaine sanglante, sous la Commune.

Sortez du cimetière et tournez à gauche rue du Télégraphe. La rue du Télégraphe était une ancienne rue du village de Belleville. Elle fait référence à un télégraphe installé ici par Chappe en 1792. C’est aussi l’endroit urbain le plus haut de Paris (128,50m).
Au carrefour, tournez à gauche rue du Borrego. Elle porte le nom d’une victoire de Napoléon III lors de l’expédition du Mexique en 1862.
Tournez à droite passage Gambetta.
Cherchez Neptune.

Sur une fontaine en fonte située au 23, passage Gambetta.
Remarquez la profusion des fontaines dans ce passage : une fontaine Wallace dans la cour privative du n°21, et un peu plus bas, à côté de l’escalier du n°19.
Nous sommes en plein dans le quartier des sources de Belleville. Le quartier est d’ailleurs parsemé de rues qui évoquent cette longue tradition aquifère : rue des Rigoles, rue des Cascades, rue de la Dhuis (affluent de la Seine), rue du Surmelin (rivière du bassin de la Marne), etc…

Tournez à droite rue St Fargeau, puis à gauche rue Henri Poincaré
Repaire de musiciens ?

Sur la porte du 3, rue Henri Poincaré, sont représentées deux lyres.


Tournez à gauche rue Pelleport, puis à droite rue Henri Poincaré.
Continuez tout droit dans la rue de l’homme volant.

Prenez la rue du capitaine Marchal, officier aéronaute.


Tournez à gauche passage Perreur.
Cherchez Rivollet.

 

Au 3, passage Perreur, une ancienne plaque rappelle la présence ici de l’entreprise Rivollet, depuis 1904.


Montez les escaliers puis tournez à droite rue de la Dhuis.
Au carrefour, tournez à gauche Villa Etienne Marey.
Signe du zodiaque, symbole de la Justice ou maçonnique.


Une balance en mosaïque se trouve sur le mur du 2 et 2 bis de la villa Etienne Marey.


Sortez de la villa et continuez rue Etienne Marey.
Arrivé (s) sur la place Octave Chanutes, tournez à droite rue du capitaine Ferber.
Traversez la rue Belgrand et prenez la rue Pelleport en face. La rue Pelleport porte le nom d’un général.
Tournez à gauche rue des Lyanes. Au n° 6 de la rue débouche la cour des Lyanes. C’est un des derniers témoignages du Paris industrieux des faubourgs, regroupant quelques artisans du fer, aujourd’hui particulièrement attachant.
Robot de l’espace.


A l’angle de la Villa des Lyanes et de la rue des Lyanes, un robot de l’espace est représenté.

 

Tournez à droite rue de Bagnolet.
Remarquez les anciennes maisons du village de Bagnolet, au n°145.
Cherchez la Folie.

En face de vous, face au 141/143, se trouve le magnifique Pavillon de l’Ermitage.

Le pavillon de l'Ermitage est le seul vestige qui subsiste du château de Bagnolet, et la dernière folie parisienne de style Régence.
Une folie (du latin foliae = feuille)
est une maison de villégiature ou de réception construite à partir du XVIIè siècle et principalement au XIXè siècle par l'aristocratie ou la bourgeoisie aisée en périphérie des villes. Initialement isolées dans la campagne, les folies furent rejointes ultérieurement par l'urbanisation extensive. Elles ont précédé les résidences de week-end bourgeoises et les villas de vacances. Les folies connurent une diffusion d'autant plus grande que l'attrait romantique des bords de mer et de la montagne se combinait avec les possibilités nouvelles de transport du XIXè siècle.

Tournez à gauche rue des Balkans, puis à droite rue Victor Segalen, en la prenant à gauche.
Tournez à droite rue Riblette. Tournez ensuite à gauche rue St Blaise, ancienne rue principale du village de Charonne. Empruntez ensuite, sur votre droite, le passage des Deux Portes, qui est un bel exemple de réhabilitation.
Continuez rue Galleron en face, puis à gauche rue Florian., puis tournez à droite rue Vitruve.
Ce dernier était un architecte romain du 1er siècle avant JC.  C'est de son traité, De Architectura, que nous vient l’essentiel des connaissances sur les techniques de construction de l'Antiquité classique.

Traversez la rue des Pyrénées et continuez rue Vitruve. Tournez à gauche rue des Orteaux.
Ce nom vient d’un ancien mot, Horteaux, dérivé lui-même du latin hortus (jardin), qui confirme la présence dans cet arrondissement de nombreux jardins, haies, vergers et potagers, jusqu’au XIXè siècle. La rue des Maraîchers en est aussi un témoignage.
Dirigez-vous ensuite vers le Père.

Tourner à droite rue Dieu. Mais rien à voir avec Dieu le Père. Il s’agit d’un général, mort des suites de ses blessures à la bataille de Solférino.

Tournez à droite rue des Haies.
Pour rendre le facteur heureux (difficile).

Les boîtes aux lettres du 72/74 rue des Haies sont multicolores !

 

Tournez à gauche rue de la Réunion.
Les deux lions cornus (difficile).

Au 5, rue de la Réunion, deux têtes sculptées de part et d’autre de la porte représentent des lions barbus et portant des cornes de bélier.

Novotel local.

Le « Now Hotel » se trouve 8, rue de la Réunion.

Traversez la rue d’Avron, et prenez la rue Tolain en face. Tournez ensuite dans la rue des Grands Champs. Après Dieu, peut-être l’entrée du paradis ?

Deux clés (de St Pierre ?) forment l’enseigne d’un serrurier au 64, rue des Grands Champs.

Logiquement, ce doit être le 54.

Au n°54, rue des Grands Champs, une plaque du n°20 vient s’inviter incongrûment

Tournez à gauche rue de Buzenval. Traversez la rue de la Plaine, et continuez rue de Buzenval. Entrez dans le square Sarah Bernhardt à gauche.
Cherchez l’homme à la lyre.

Une fois que vous êtes entré(s) dans le square, un petit amphithéâtre est sur votre gauche. Sur le mur du fond, un homme jouant de la lyre est représenté.

Sortez du square à droite des jeux pour enfants, côté rue de Lagny, et prenez cette rue à gauche.
Tournez à droite rue Mounet-Sully.

Vous êtes arrivé (s) au métro Porte de Vincennes.