Solutions
Balade n°56 - De l'Arc de Triomphe à la Madeleine (solution)

 

Balade n°56

(solution)

De l’Arc de Triomphe à la Madeleine

 

Départ de la balade place Charles de Gaulle. Prenez l‘avenue Hoche.

 

Traversez la rue de Tilsitt. Après le faune, tournez à droite.

Tête de faune au-dessus de la porte du 47 avenue Hoche.

Tournez à droite rue Beaujon. Combien de vasques  (difficile) ?

Il y en a 9, au 4è étage du 5 rue Beaujon, dont 3 à l’angle de la rue A. Houssaye.

Profitez-en pour admirer les ferrures des balcons et des portes d’entrée du n°22 de la rue. Ce sont de magnifiques motifs végétaux, typiques du plus beau style Art Déco. Des volatiles qui ne s’envoleront pas.

Au 18, rue Beaujon, quatre oiseaux se font face deux à deux, au 5ème étage. C’est encore un motif Art Déco.

Entrez dans le square à l’angle de la rue Balzac. Cherchez les cygnes.

Deux cygnes sont sculptés sur la façade de l’hôtel de Rothschild, au fond du square.

L’histoire de l’hôtel n’attend que vous. Sachez la découvrir (difficile).

Plusieurs plaques gravées racontent l’histoire de l’hôtel de Rothschild. Pour les découvrir, il ne faut pas hésiter à vous engager dans le petit chemin de gauche, qui longe la rue Balzac, et à pousser la petite porte. L’endroit est aussi accessible depuis la rue Balzac.

Tournez à droite rue du faubourg St Honoré. Et les cloches sonnent, sonnent (difficile)…

Au fond de la cour du 208 rue du faubourg St Honoré, se trouve l’hôtel Beaujon. Dans son clocheton, se trouvent…les cloches !

Traversez l’avenue de Friedland. Prenez la rue-capitale, puis la rue d’Artois sur la gauche. Un pitre qui n’en était pas un.

Après avoir pris la rue Washington et tourné dans la rue d’Artois, une plaque au n°38 bis rappelle qu’un écrivain breton, Pitre Chevalier, habita ici.

Capitale La Valette.

Au 23 rue d’Artois se trouve l’ambassade de Malte.

Tournez à droite rue Frédéric Bastiat, puis à gauche rue Paul Baudry. Ici, on s’éclaire.

Au 7 rue Paul Baudry, une ancienne plaque émaillée « Electricité » rappelle les débuts du confort dans les immeubles parisiens.

Tournez à droite rue d’Artois, puis encore à droite rue La Boétie. Trois rois de la jungle.

Au 4ème étage du 93/95 rue la Boétie, sont sculptées trois têtes de lions.

Tournez à gauche rue de Ponthieu. C’est ce qu’on appelle une coquille (difficile) !

Une coquille St Jacques géante est sculptée sur le pignon du 5è étage du 33 rue de Ponthieu.

Tournez à droite avenue FD Roosevelt. Au rond-point, prenez à gauche, puis encore à gauche rue Jean Mermoz, à droite rue de Ponthieu, puis à gauche avenue Matignon. Les nefs giratoires (difficile).

En face du 21 de l’avenue Matignon, est installé un kiosque tournant. En haut du kiosque se trouvent quatre nefs, symboles de la Ville de Paris.

Pas un facteur (difficile).

Plaque au 24 avenue Matignon, qui rappelle le souvenir d’André Beucler, homme de lettres (oui, oui, je sais , c’est tiré par les cheveux…).

Tournez à gauche rue du faubourg St Honoré. Mariage franco-américain.

A l’angle de la rue du faubourg St Honoré et de l’avenue Matignon, une plaque commémore le jumelage de la rue du faubourg St Honoré avec la 5è Avenue, à New York, en 1964 .

Tournez à droite rue La Boétie. Deux colonnes seulement.

Au 62, rue La Boétie, deux colonnes relient les 2è et 3è étages.

Reptiles inoffensifs ; ils ne vous empêcheront pas de franchir cette porte.

Sur la porte d’entrée du n°54, rue La Boétie, quatre serpents se font face, deux par deux, sur chaque vantail de la porte.

Fondée en 1723.

Au-dessus de la porte du 42 rue La Boétie, une plaque sculptée représente un blason avec cette inscription : « Fondata Anno 1723 London New York Paris ».

Traversez l’avenue Percier. Cette Compagnie ne le perdait pas (difficile).

La Compagnie d’Assurance sur la vie Le Nord affiche opportunément sa publicité au 32 de la rue de La Boétie.

Vous ne devriez pas y trouver de yaourts.

Espace culturel Bulgare, au 28 rue La Boétie.

Tournez à droite rue Cambacérès. Combien de porteuses de corbeilles de fleurs ?

Sur les portes du 28 rue Cambacérès, quatre femmes en fer forgé sont représentées ; deux d’entre elles portent une corbeille de fleurs.

Entendez-vous leur bourdonnement ?

Une ruche est sculptée sur la façade du 16 rue Cambacérès.

Quand le compositeur d’ « España » travaillait au Ministère de l’Intérieur….

Au 7, rue Cambacérès, une plaque rappelle qu’Emmanuel Chabrier a travaillé ici, de 1861 à 1880.

Cherchez la femme à la palette.

Au 3 rue Cambacérès, la troisième femme sculptée tient une palette.

Tournez à droite rue des Saussaies. Prenez en suite à gauche rue Montalivet, puis à droite rue de Duras. Cherchez les ovins.

Il y a deux ovins en mosaïque (un mouton et un bélier) et deux bovins (une vache et un bœuf, au 9 de la rue de Duras, qui devait être une ancienne boucherie.

Tournez à gauche rue du faubourg St Honoré. Capitale Bogota.

Ambassade de Colombie, au n°49 de la rue.

Si la porte du 70 de la rue du faubourg St Honoré est ouverte, n’hésitez pas à entrer. Au fond de la cour, une surprise vous attend.

Une statue et une fontaine du début du 18è siècle sont bien cachées au fond de la cour.

Gouttières de luxe !

Au 56 et 58 de la rue du faubourg St Honoré, les gouttières sont en cuivre !

Capitale Tokyo.

Ambassade du Japon au n°31 .

Tournez à gauche rue Boissy d’Anglas. Au n°24, entrez dans le Village Royal (si le Village est fermé, allez jusqu’au boulevard Malesherbes, puis tournez à droite). Vous êtes arrivé(s).