L' Histoire en chansons
Carillon de Vendôme

Parisenchansons
Auteur : INCONNU Année : vers 1425

 

LE CARILLON DE VENDÔME

Analyse

Nous sommes en pleine Guerre de Cent ans. L'Angleterre occupe la quasi-totalité du territoire national.
Dévastée par le pillage, les épidémies et le conflit qui s'éternise, la France est en danger de mort.

Alliés au puissant duc de Bourgogne, les Anglais peuvent imposer en 1420 le traité de Troyes, signé entre le roi Henri V d'Angleterre et Isabeau de Bavière, reine de France et régente. Selon les termes de ce traité, Henri V se marie à Catherine de Valois, fille de Charles VI.

À la mort de Charles VI, la couronne doit revenir à leur descendance, réunissant les deux royaumes.

 

CharlesVII

 

Ce traité est contesté par la noblesse française car il spolie le Dauphin de son droit à la succession. À la mort de Charles VI en 1422, la France n'a donc plus de roi ayant été sacré. La couronne de France est alors revendiquée par le roi d'Angleterre encore mineur, Henri VI, qui vient de succéder à son père.

La situation territoriale devient alors la suivante : le Sud-Ouest du territoire français est contrôlé par les Anglais de même que la plupart des régions du Nord, excepté le duché de Bretagne, État indépendant, qui se remet d'une guerre de succession et dont la neutralité réglée par le traité de Guérande de 1381 se poursuivra sous le règne de Jean V.

La Bretagne jouera néanmoins un rôle décisif dans la dernière phase de cette guerre de Cent Ans en assurant le blocus de Bordeaux.

Héritier du royaume et dépouillé comme "soi-disant dauphin" par le scandaleux traité de Troyes, Charles VII qu'on appelait par dérision "le roi de Bourges",
semblait aussi peu doué pour la guerre que pour l'administration de son royaume.

 

Dès le début de son règne, l'armée qu'il avait envoyée en Normandie était écrasée à Verneuil par les troupes anglaises de Bedford.


Après cette cuisante défaite, Orléans demeurait la dernière ville importante du royaume de France au nord de la Loire.

 

batailledeFormigny

 

L'opinion publique ne se fait pas faute de railler ce "gentil dauphin", maladif, inquiet et indécis.

Ce qui était alors une chanson politique devint, au fil du temps, une charmante comptine enfantine.

L'air du carillon de Vendôme énumère les quelques places qui restent encore en sa possession.

Bourges, la nouvelle capitale de Charles VII, n'est pas citée, car cette chanson y a été composée.

Au moment où tout semblait perdu, en 1429, une jeune fille venue de Lorraine demanda une entrevue au jeune roi, afin qu'il lui confie ce qu'il lui restait d'armée pour "bouter l'Anglais hors de France".

Jeanne d'Arc venait d'entrer dans l'Histoire de France. Par son charisme et sa foi inébranlable, la "pucelle"
conduisit les troupes royales à la reconquête du royaume.

Capturée et vendue par les Bourguignons aux Anglais en 1430, elle fut jugée et brûlée à Rouen en 1431.
Mais sa légende était née, et l'Anglais sera bientôt chassé de France.

Orléans, Beaugency, Cléry et Vendôme sont quatre communes situées dans l'actuelle région Centre-Val de Loire et l'ancienne province de l'Orléanais. 

Notre-Dame de Cléry désigne la basilique Notre-Dame de Cléry-Saint-André (Loiret).

À Vendôme, dans le Loir-et-Cher, on entend toutes les heures ce carillon, qui précède les coups de l'horloge Saint-Martin.

Les droits sont possédés par leurs auteurs respectifs.