L' Histoire en chansons
Mazarinade

Parisenchansons
Auteur : Anonyme Année : 1648

 

Mazarinade

Analyse

Sur le Pont-Neuf, de nombreux charlatans, bonimenteurs, montreurs d’animaux, voleurs de tout poil venaient exercer leur talent. C’était aussi le lieu privilégié, au 17è siècle, pour les interprètes de chansons populaires, qui brocardaient le pouvoir en place, la plupart du temps de façon très crûe.

Le socle de la statue d’Henri IV leur servant d’estrade, ils haranguaient les badauds qui, en diffusant leurs chansons en faisaient de réelles armes politiques et on y raillait tout aussi bien les mœurs de la société de l’époque que les nobles, le clergé et la police.

Ainsi, en 1648, le cardinal Mazarin exerçait le pouvoir avec la mère du futur Louis XIV, la Régente Anne d’Autriche. Louis XIV alors enfant, pendant la période troublée dite de « la Fronde ».

Les causes de la Fronde sont à la fois économiques et financières. La coûteuse Guerre de Trente ans fut l’occasion, pour relever les finances du royaume, d’imposer ceux qui en étaient jusqu’alors exemptés. Ainsi, Mazarin, chercha à élargir l’assiette de l’impôt (Taxe des Aisés et Edit du Tarif, 1646).
Les Parlementaires, nouvellement assujettis à l’impôt, furent à la source de la révolte. Mais, bien au-delà, la Fronde est aussi et surtout une révolte des nobles de sang et de robe contre le pouvoir absolu.

mazarinade1

En effet, Louis XIII avait accordé sa confiance pleine et entière à Richelieu, et Anne d’Autriche fit de même avec Mazarin. Ces deux grands serviteurs de l’Etat avaient eu l’audace de gouverner en laissant la cour à l’écart, ce qui ne leur fut pas pardonné.

La Fronde n’était pas terminée. La Fronde « des Princes » prit le relais et s’acheva en 1651, date à laquelle le jeune Louis XIV atteignit sa majorité. L’arrivée du Roi Soleil aux affaires mit fin à la révolte, mais ça, c’est une autre histoire…
Au final, Mazarin s’il s’était considérablement enrichi pendant son « règne », a laissé une œuvre non moins considérable au service de la France. Au terme de sa vie, Mazarin avait rempli les principaux objectifs politiques qu’il s’était fixés pour la France :

• Apporter une paix stable à l’Europe dont la France serait l’arbitre ;
• Mettre un terme définitif aux révoltes nobiliaires, affirmer l’autorité royale au détriment des grands du royaume ;
• Soumettre le clergé.

À ces différentes victoires, il est nécessaire d’ajouter la réussite de l’éducation du jeune Louis XIV, ce dont ce dernier, manifestement admiratif des talents du Cardinal, fut toujours reconnaissant. 
À la mort de Mazarin, le futur Roi Soleil trouvait entièrement dégagée la voie de l’absolutisme monarchique.

mazarinade2

Les droits sont possédés par leurs auteurs respectifs.