Actualités
Actualités
Petite histoire de l'Assistance publique

Écrit le dimanche 7 janvier 2018 19:47

dimanche, 07 janvier 2018 19:47

Petite histoire de l'Assistance publique

Petite histoire de l'Assistance publique



L'administration des secours publics à Paris est née avec l'Hôtel-Dieu, type de l'hôpital-hospice accueillant indifféremment orphelins, vieillards, pauvres, malades ou prostituées, dont la tradition remonte à saint Landry, vers 654. 

En 1544, François 1er crée le Grand Bureau des Pauvres qui, sous la houlette de l'administration municipale, est chargée de l'assistance à domicile. En 1656, Louis XIV fonde l'Hôpital Général, ensemble d'hospices et de lieux de détention pour les indigents, dont il confie la gestion au Parlement de Paris.

Une fois de plus, la Révolution supprime ces institutions, remplacées par Bonaparte en 1801 par un Conseil général des hospices, présidé par le préfet de la Seine, tandis qu'il institue le concours de l'internat. La loi du 10 janvier 1849 crée l'administration générale de l'Assitance publique, avec un directeur à sa tête.
Son budget a bondi de 4 millions de francs en 1802 à 50 millions en 1900. Depuis 1961, une série de réformes administratives a enlevé à l'Assistance publique sa fonction d' assistance aux plus démunis, désormais confiés aux bureaux d'aide sociale. En contrepartie, elle s'est vu confier les hôpitaux publics de Paris et d'Île de France, et les trois quarts des lits de la région.

Connectez-vous pour commenter