Actualités
Actualités
Quand "la fille d'Afrique" séduisait Paris

Écrit le samedi 6 janvier 2018 01:22

samedi, 06 janvier 2018 01:22

Quand "la fille d'Afrique" séduisait Paris

Quand "la fille d'Afrique" séduisait Paris



Le 23 septembre 1826 débarque à Marseille la première girafe jamais vue en France, cadeau du pacha d'Egypte à Charles X. Le Museum d'Histoire Naturelle envoie l'un de ses éminents professeurs, Geoffroy St Hilaire, pour la ramener à Paris. La "fille d'Afrique" fit le voyage à quatre pattes, accompagnée d'une antilope et de vaches qui lui fournirent son lait quotidien.

A son arrivée, en juin 1827, elle rend au roi une visite protocolaire en son château de St Cloud"mange des pétales de roses dans la main royale" et séduit la cour. On l'installe dans la rotonde de briques et de pierres du Jardin des Plantes, construite sous l'Empire pour pour loger les fauves, où elle vit paisiblement jusqu'en 1846.
1827 fut donc "l'année de la girafe": elle reçut six cent mille visiteurs en six mois et inspira une foule d'objets, d'accessoires de mode, de papiers peints, d'estampes et de chansons, jusqu'à une coiffure "à la girafe" et un modèle de lampadaire, qui resta malheureusement à l'état de projet.

Le Museum profita de cet engouement et de l'octroi de nouveaux crédits. De 1834 à 1836, Charles Rohault de Fleury remplaça la serre en maçonnerie du XVIIIè siècle par deux serres chaudes monumentales de 15 mètres de haut (serre australienne et serre mexicaine), qui font date dans l'histoire de l'architecture française. C'est en effet la première construction combinant le fer et le verre et employant pour l'ossature un matériau nouveau: la fonte de fer. Il construisit aussi des laboratoires, la grande galerie de minéralogie et de géologie et une singerie, démolie en 1928.

Connectez-vous pour commenter