Actualités
Actualités
J'ai visité pour vous...

Écrit le vendredi 5 janvier 2018 15:44

vendredi, 05 janvier 2018 15:44

J'ai visité pour vous...

La Crypte du Martyrium de St Denis

(11, rue Yvonne Le Tac, 75018 Paris Métro Abbesses)


 

Ouverte seulement les vendredis de 15h à 18h et tous premiers les week-end de15h à 18h (entrée gratuite), c'est un lieu chargé d'histoire et de spiritualité.
Ce lieu caché est propice à la méditation ou/et à la prière, par la sérénité qu'il dégage, à deux pas de la place des Abbesses et de son animation. La Révolution, puis la restauration de 1887 n'ont malheureusement laissé que peu de traces de la crypte d'origine, si ce n'est un émouvant bas-relief du XIIIè siècle représentant la décollation de St Denis.

La tradition rapporte qu'au IIIè siècle Denis, premier évêque de Lutèce, a été décapité sur ce qui devint le Mont des Martyrs, Montmartre. A la fin du Vè siècle, Ste Geneviève fit construire une chapelle à l'endroit supposé du martyre. Elle devint au cours des siècles un important lieu de pélerinage.
Tous les sept ans, une grande procession solennelle, célébrée jusqu'en 1784, menait les pélerins depuis l'abbaye de St Denis jusqu'au Martyrium. C'est, dit-on, le roi Dagobert qui, au VIIè siècle, l'aurait instituée.
Les plus humbles comme les plus grands y participaient. Les rois de France venaient y témoigner de leur dévotion envers St Denis, patron du royaume.

Mais ce lieu si particulier est aussi le berceau de l'une des plus célèbres congrégations chrétiennes. Dans la matinée du 15 août 1534, Ignace de Loyola se rend à Montmartre avec un groupe de six compagnons, étudiants comme lui à l'Université de Paris. Parmi eux se trouve St François-Xavier. 
Chacun d'eux ayant décidé de consacrer sa vie à la gloire de Dieu et au salut des hommes, prononce le voeu qui fait du Martyrium la première étape d'une histoire qui conduira à la fondation de la Compagnie de Jésus. Les Jésuites sont nés.

La chapelle, gravement endommagée lors du siège de Paris par Henri IV, est rebâtie en 1611 par les soins de l'abbesse Marie de Beauvilliers avec le concours de Marie de Médicis et de nombreux donateurs.
Tout au long  du XVIIè siècle, le rayonnement spirituel du Martyrium est remarquable.

La Révolution de 1789 provoque l'arrêt des pélerinages, l'interdiction des ordres monastiques et la vente de toutes les maisons religieuses. Les terrains du domaine abbatial sont nivelés pour être vendus comme terrains à bâtir.
En 1854, le père Tournesac, jésuite et architecte, réussit par analyse de plans antérieurs à la Révolution, à déterminer l'emplacement de la chapelle et de la crypte. Un prêtre de Paris, le père Rebours, s'emploie à faire renaître le Martyrium. Le 15 août 1887 a lieu la bénédiction de la nouvelle chapelle et de la crypte.

Peu après le départ des Soeurs auxiliatrices en 1972, le lieu devient la propriété de la Ville de Paris. 

Pour en assurer la conservation et l'animation, l'association de la crypte du Martyrium de St Denis et du souvenir de St Ignace de Loyola est fondée en 1973. Grâce à ses efforts le rayonnement culturel et spirituel du Martyrium ne cesse de croître.

En résumé: si vous aimez les lieux secrets, à l'abri des touristes, dans lesquels on peut se recueillir, que l'on soit ou non croyant, allez-y !
Sinon...

Connectez-vous pour commenter