Actualités
Actualités
Ça s'est passé à Paris un 17 avril

Écrit le dimanche 16 avril 2017 19:38

dimanche, 16 avril 2017 19:38

Ça s'est passé à Paris un 17 avril

Le 17 avril 1905

Bécassine est née

 


Joseph Porphyre Pinchon, est un illustrateur français, pionnier de la bande dessinée et précurseur de la ligne claire.

Pinchon se met à la peinture dès son plus jeune âge et devient élève de Cormon et d'Albert Besnard. Mais il décide de se tourner pour des raisons alimentaires vers l'illustration pour la presse en 1904, travaillant dans Le petit journal illustré de la jeunesse.

L'année suivante, il crée le personnage comique de Bécassine dans La semaine de Suzette, pour des gags. À partir de 1913, sur des textes de Caumery, Bécassine vit des aventures "à suivre", ensuite publiées en albums. Pinchon dessine jusqu'à sa mort les aventures de cette bonne bretonne montée à Paris.

Son activité ne se limite pas à cette série : il travaille pour Saint Nicolas, L'Écho de Paris et La France, créé en 1920 Frimousset.

Toujours en 1920, il réalise le film Mon village, tourné à Oberseebach en Alsace. Ce film retrace la vie d'une famille en trois époques. La première avant 1870, la deuxième entre 1870 et 1914, et enfin après 1918. C'est un film rare, qui plus est est, un des premiers tournés en Alsace. Ce film a été diffusé au Relais culturel de Wissembourg le 5 février 2009 et à l'espace culturel de la Saline de Soultz-sous-Forêts le 6 février 2009. C'est un film obtenu par les Archives du film français, du CNC, des droits René Chateau qui ont été d'accord pour la diffusion du film et enfin la Cinémathèque française.

Durant la Seconde Guerre mondiale, il crée, toujours avec le même auteur, La Famille Amulette et Grassouillet dans Benjamin, puis une fois les hostilités finies, il travaille dans le magazine belge Wrill pour lequel il crée Gilles du Maquis, Gringalou, Olive et Bengali, Suzel, etc.

Pinchon mourra en 1953, oublié de tous. Mais Bécassine, la petite bonne bretonne espiègle, montée à Paris le 17 avril 1905, lui survivra.

Connectez-vous pour commenter