Actualités
Actualités
Ça s'est passé à Paris un 18 mars

Écrit le vendredi 17 mars 2017 17:48

vendredi, 17 mars 2017 17:48

Ça s'est passé à Paris un 18 mars

Le 15 mars 1314

La malédiction du Templier

 

Après avoir combattu en Terre sainte, Jacques de Molay est élu à la tête de l’ordre du Temple en 1292. À cette date, l'ordre est en crise après la mort de nombreux frères et dignitaires lors de la chute des dernières positions des États latins d'Orient et de Saint-Jean-d'Acre en mai 1291. La défense de ces lieux étant la raison d'être des Templiers, leur réputation est affaiblie. Jacques de Molay consacre son magistère à réorganiser l'ordre en Orient et en Occident, à préparer la reconquête des lieux saints et à nouer des alliances solides en Europe.

C'est dans cette dernière tâche qu'il échoue. En 1307 il est arrêté à Paris sur ordre de Philippe le Bel, qui accuse les Templiers d'hérésie et de pratiques obscènes. Après quelques hésitations, le pape Clément V et les autres souverains chrétiens ne le soutiennent pas. À la suite d'un procès peu équitable, Jacques de Molay est exécuté le 18 mars 1314 sur un bûcher dressé sur l'île aux Juifs à Paris actuelle île de la Cité). L'emplacement exact du bûcher est situé au n°26 de l'actuelle Place Dauphine.

La fin dramatique de Jacques de Molay a inspiré légendes et fictions tournant en particulier autour de la malédiction qu'il aurait lancée contre Philippe le Bel et Clément V. La plus célèbre est la suite romanesque Les Rois maudits (1955 à 1977), de Maurice Druon, qui prend pour point de départ l'exécution de Jacques de Molay.

Connectez-vous pour commenter